• anne-catherine

Confinés mais solidaires

L'ACJ a soutenu l'action d'une bénévole auprès de personnes durement touchées par le confinement.



Le 16 mars dernier, jour de l’annonce du confinement de la population, le quotidien de chacun.e.s d’entre nous a été bouleversé. Il l’a été de manière plus brutale et difficile encore pour les personnes déjà en situation de précarité et dépendantes des distributions alimentaires. Alertée par l’arrêt de ces distributions, une bénévole de l’ACJ et de l’Ep’Autre (épicerie coopérative) s’est mobilisée, soutenue par les adhérents de ces deux associations, pour apporter une aide d’urgence aux personnes confinées dans les hôtels sociaux.

Pour officialiser cette action solidaire, obtenir l’autorisation de se déplacer, et solliciter l’aide d'autres bénévoles, les deux associations se sont enregistrées sur la plateforme gouvernementale de la « réserve civique ».

Durant cette période de confinement, chaque mercredi matin, trois personnes se sont retrouvées au marché de Rungis pour récupérer des fruits et des légumes invendus qui étaient ensuite triés et distribués dans les différents hôtels sociaux des communes de Juvisy-Sur-Orge, Athis-Mons et Savigny-Sur-Orge. Les premières distributions ont permis de constater que les besoins urgents n’étaient pas couverts. Des appels aux dons ont donc été lancés auprès des adhérents de ces deux associations pour collecter des denrées alimentaires et des biens de première nécessité, notamment du lait et des couches pour bébés.

Grâce à l’élan de générosité qui a suivi et à la participation de bénévoles pour collecter, trier et répartir les dons en fonction des besoins, des distributions hebdomadaires ont pu être assurées jusqu’au mois de mai.

Sur cette période, au fil des semaines et des rencontres, d’autres besoins sont apparus.

Assurer la continuité pédagogique était devenu difficile pour certaines familles, la plupart n’étant pas équipées d’ordinateur, d’imprimante ou tout simplement pas connectées ou joignables par mail. L’ACJ a donc fait le lien entre l’école et les familles qui le souhaitaient en apportant les devoirs imprimés et des compléments pédagogiques.


Mais assurer la continuité des apprentissages n’est pas tout ! Confinés dans des petits espaces de vie, les enfants avaient un besoin criant de distractions. Là encore, un appel aux dons via nos réseaux et notamment via « Passe à Ton Voisin » a permis de collecter une très grande quantité de jeux, livres, feutres, cahiers de coloriages… qui, une fois triés, ont pu être distribués de manière personnalisée et adaptée à chaque famille (une centaines de sacs contenant du matériel ludique ont pu être constitués).

Dans ce même temps, grâce à l’efficacité de trois super couturières, 250 masques en tissus ont été donnés.

Cette action solidaire menée en coordination avec les différents intervenants impliqués (Saint-Vincent de Paul, Secours populaire, Samu social, Association Mieux Vivre dans les Hôtels, Assistantes sociales du CLAJJ) marque le début d’autres initiatives et projets à construire ensemble : l’installation de « boites à livres » et « coins jeux » dans certains hôtels, la participation des familles aux activités proposées par l’ACJ, la mise en place d'une « étagère suspendue »* à l’Ep’Autre et toute autre initiative génératrice de partage et de lien social pour le bien de tou.te.s !

MERCI à vous tous qui vous êtes mobilisés tout au long de cette action!

*des produits achetés par les adhérents et laissés à la disposition de ceux qui en ont besoin.

17 vues0 commentaire